Grand excès de vitesse

Renforcer la sanction en cas de grand excès de vitesse : c'est la première mesure décidée par le Comité interministériel de la sécurité routière pour tenter de réduire la mortalité sur les routes.

Excès de vitesse : l'annonce du Comité interministériel de la sécurité routière 11 mai 2011

Mesure 1: Renforcer la sanction en cas de grand excès de vitesse

Depuis 2002, la vitesse moyenne n'a cessé de diminuer (- 10 km/h, soit une baisse de 11,7%), entraînant une forte réduction de la mortalité. Toutefois, le nombre de grands excès de vitesse relevé par les radars reste stable depuis 2006. En 2010, 25 046 excès de vitesse de plus de 50 km/h ont été constatés. La sanction n'est donc pas suffisamment dissuasive.

Le comité interministériel de la sécurité routière décide de renforcer la sanction dans les cas de grands excès de vitesse. Les excès de vitesse de plus de 50 km/h seront qualifiés, dès la première infraction, de délit puni de trois mois d'emprisonnement et de 3 750 euros d'amende.

Prudence donc et vérifiez bien votre vitesse.

Comments

Excellente mesure. Il faut que les chauffards qui ne respectent pas les limitations de vitesse obligatoires soient très lourdement frappés au porte-monnaie. Je suggère que la saisie du véhicule en cas de récidive soit mise en oeuvre. En revanche, il faut abandonner ce stupide système du permis à points qui n'empêche nullement ceux qui n'en ont plus de conduire avec son corollaire : le défaut d'assurance !
L'attribution du permis de conduire doit s'analyser comme un contrat entre l'Etat et un particulier. En l'espèce, l'Etat accorde à un particulier l'autorisation de conduire un véhicule automobile sur le domaine public sous réserve que ce dernier respecte un certain nombre d'obligations édictées par le code de la route. Dès le départ les termes et obligations sont connus. Les remettre en cause par la suite est particulièrement malhonnête.
Bonjour a tous même aux intégristes favorable au tous répressif Roulez à 125 km dans une voiture ( qui roule maxi à 140 km ) sur une autoroute chargée à quelques mètres du véhicule précédent est légal en tous cas pas pénalisé . Roulez à 180 km sur une autoroute dégagé dans une voiture haut de gamme est un crime .... Chercher l'erreur ! Ca rassure certain de se dire le gros salaud qui roule en Porsche ne pourra plus me doubler , bien fait pour lui ! Ca permet l'unité fasse à une minorité , concept classique pour permettre l'existence du groupe ... Ne tirons nous pas l'ensemble de la population y compris notre industrie automobile, vers le bas ? Qu'elle vont être les conséquences à long terme de cette politique Déja 1 million de sans permis , bientôt 2 millions , vous compris ! Avant d'accepter de telles situations PENSEZ !
Les dizaines de millions d'euros dépensés à installer des radars de partout et en dépit du bon sens (on les chercherait en vain près des écoles ou des hôpitaux) l'auraient été bien plus utilement pour résorber les points noirs accidentogènes d'un réseau routier de plus en plus vétuste. Mais voilà il fallait bien trouver un moyen de pressurer les c..s qui se lèvent le matin pour assurer les sinécures de la foultitude d'élus inutiles de ce pays, à commencer par les vieillards du Sénat. Marre des associations de malfaisants gavées de deniers publics. Soit dit en passant un radar ne contrôle pas le taux d'alcoolémie, les refus de priorité et autres manquements au code de la route. Allez bientôt les élections....
Bien dit ,ça sert à quoi la repression à part faire du fric sur notre dos !!! Quand je lis ces commentaires fachos au nom de la securité routiére je me dis qu avec ce genre de personnage le gouvernement de vichy n est pas loin !
La vitesse est certes un facteur aggravant en cas d'accident, mais c'est avant tout l'imprudence de certains conducteurs qui est à mettre en cause dans les accidents, mais on en fait trop souvent abstraction (car ça ne rapporte pas assez d’argent) : Même à 70-80km/h sur autoroute, on meurt ou on tue si on n'a pas gardé de distance suffisante et un choc à 50km/h tue aussi. - L'alcool ou les stupéfiants : normal que les sanctions soient lourdes, car trop dangereux et trompeurs : Les personnes ont souvent l'impression d'être aptes à conduire, mais la vigilance et les réactions sont réellement affectées, malheureusement souvent au dépend d'autrui. Cette personnes a récidivé dans sa mise en danger d'autrui avec de l'alcool et une course poursuite sur une route partagées avec les autres, alors la sanction est lourde, mais dans ces conditions, elle aurait pu être plus lourde s'il y avait eu accident. - Beaucoup disent respecter les vitesses et croient être dans leurs droits et obligations, et ne sont alors le plus souvent pas verbalisés, alors qu'ils se conduisent de façon irresponsable et sont très dangereux : ils roulent à 5 mètres les uns des autres sur autoroute ou voies rapides, ils sont régulièrement au milieu de l'autoroute ou sur la gauche, au lieu de garder leur droite (ces voies sont curieusement souvent vides), qu'ils ne font pas leurs contrôles avant de changer de voies, ne mettent pas leur clignotants et coupent la route régulièrement aux autres usagés, croient qu'en mettant leur clignotant ils sont autorisés à changer de voies immédiatement et à couper la route aux autres usagers, grilles les feux et stop, les tél portables, le camion qui doublent, le véhicule utilitaire qui perd son chargement mal amarré ou des bennes non bâchées qui provoque un accident derrière et continue sans se soucier de ce qui se passe derrière... Les personnes qui ne sont tout simplement pas concentrer sur leur conduite... ; certains devraient simplement rouler à droite, ou bien ne devraient plus rouler du fait d'une mauvaise vue ou tout simplement de leur incapacité à anticiper ou à réagir face à un danger ... - Au risque de déplaire à certains, on peut rouler vite sur des portions d'autoroute et néanmoins prudemment ou "propre", à conditions de garder certaines règles pour ne pas mettre en danger la vie des autres: Avoir un véhicule adapté et en bon état, être en bonne forme et en possession de tous ses moyens d'attention, de la pratique et de l’expérience, sur une route sèche avec de la visibilité, garder les distances de sécurité, ne pas rouler vite sur des routes dès qu'il y a déjà un peu de monde, ralentir et ne pas doubler bien avant des virages, des montées ou simplement lorsque qu'il y a un manque de visibilité et danger potentiel, mettre ses clignotants et bien vérifier pour ne pas couper la route à un autre usager, bref être attentionné et anticiper, adapter sa conduite en fonction des circonstances... Que du bon sens que beaucoup n'ont pas, car ils se croient seuls, et ce quel que soit la vitesse... Il faudrait mettre des radars de distance actifs sur tous les véhicules (ceux qui maintiennent les distances de sécurité et ralentissent les véhicules automatiquement lorsqu'il y a un obstacle), ce qui empêcherait bien des accidents, mais cela ne rapporterait pas tout cet argent à l'état. Pour les excès de vitesse qui occasionnent des paiements d'amendes, les procédures pénales sont très rapides, voir expéditives, alors que lorsque vous êtes victime (d'escroquerie, d'agression, d'accident...) évidente et que le/les auteurs sont bien identifiés, les procédures durent des années avant même que vous puissiez vous faire entendre en 1ère instance de jugement. A part lorsque vous avez un nom ou le bras long et que d'un seul coup les jugement sont établis rapidement. Cela donne effectivement un sentiment d'injustice évidente. Depuis maintenant des années, les policiers et gendarmes ont des objectifs de chiffre en nombre de PV et qui nous mettent leurs radars dans des endroits non accidentogènes, pour assurer leur comptes et leur promos de fin d’année. Il y a même des gendarmes qui m’ont avoué faire leur journée de PV en 1 ½ journée, en plaçant leur radar à l’endroit d’une voie faite pour doubler sur une nationale, alors que l’endroit le plus dangereux se trouvent avant ou après puisqu’il y a risque de choc frontal ! Lorsque l’on voit la croissance des violences aux personnes, que nos prisons sont pleines, qu’il y a des cités de non droit où les policiers ne vont pas sur toute la France, et que les acteurs de ces agressions violentes récidivent régulièrement, car ils ont des peines légères par rapport à leur faits, on peut se demander aussi où va notre justice. Pour en revenir à la route, à part une pointe sur une route complètement dégagées et un "billard", on ne doit pas rouler à de hautes vitesses très longtemps, telles que 200km/h, sur des routes partagées avec d'autres usagers. Le personnes obligés de pratiquer la route de par leur métier sont fortement pénalisés par les conditions, car il faut garder le nez sur le compteur sans arrêt et ne surtout pas avoir de rendez-vous pressé qui occasionnerait une petite pointe sur route dégagée… Ce que ne disent pas les politiques, c’est les progrès en matières de sécurités passives et actives ont aussi largement contribuées à la baisses des tués sur les routes. Ce n’est pas non plus celui qui pratique le plus la route ou qui a une grosse voiture puissante qui produit les accidents (bien que beaucoup de taxis croient que la route est à eux). Dès qu'il n'y pas moyen d'anticiper (passages piéton, comme en ville, ou des routes départementales ou nationale avec un manque de visibilité, route fréquentées… il faut conduire lentement évidemment et surtout respecter les distances pour pouvoir an-ti-ci-per). Malheureusement, comme beaucoup n’ont pas ce bon sens, il y a trop de victimes et nous en sommes maintenant au tout répressif sur la vitesse, sans regarder les circonstances, alors que bien des facteurs déclenchant les accidents sont très peu pris en comptes.

Faire un commentaire

Facultatif. Votre email ne sera pas visible.
Facultatif.