Les radars du périphérique parisien

En 2021, il y a 16 radars en service sur les 35 kilomètres de bitume du périphérique. Soit 70 kilomètres (double sens de circulation), cela fait environ 1 radar tous les 4 kilomètres. Techniquement un des 16 radars n'est pas sur le périph mais juste à la sortie du périph vers l'A6B. Nous le considérons comme appartenant au périphérique, car on ne peut accéder à ce radar qu'en venant du périph, 50 mètres après la sortie.

les radars du périphérique parisien

Le périphérique saturé

Saturé par la circulation routière de 6 heures du matin à minuit, le périf est équipé de 15 radars fixes; vu le niveau et la vitesse moyenne de circulation, cette installation ne semble pas nécessaire, mais au moins peut-on voir le bon côté de la chose, une vraisemblable réduction du nombre d'accidents, et donc des bouchons. Au prix d'un abrutissement supplémentaire de l'automobiliste.

Spécificité des radars du périphérique parisien

Les radars ont un point commun, qui est lié... aux motards. En effet tous les radars du périphérique flashent vers l'arrière, ce qui permet donc de prendre en photo la plaque d'immatriculation des motos, qui sont sans doute la catégorie de véhicule qui respecte le moins la limitation sur cette autoroute urbaine. Limitation qui est fixée à 70 km/h, en espérant qu'une certaine Hidalgo ne nous réduise pas tout ça à 30. Ce serait une aberration mais de nos jours à la mairie de Paris on n'est plus à ça près.

Les 16 radars du périphérique

Nous les avons séparés en fonction de leur installation sur le périphérique extérieur (sens horaire) ou intérieur (sens anti horaire). Ils se situent aux emplacements suivants:

Boulevard périphérique extérieur

  • Porte de Vincennes (12e)
  • Porte d’Ivry (13e)
  • Porte de la Chapelle (18e)
  • Porte d’Aubervilliers (19e)
  • Porte de Clichy (17e)
  • Porte de Pantin
  • Porte de Châtillon
  • Porte de Passy

Boulevard périphérique intérieur

  • Porte d'Italie, sortie A6b (13e)
  • Sortie du tunnel Vanves/Brancion (14e)
  • Porte Dauphine (16e)
  • Sortie tunnel des Lilas (19e)
  • Porte de Sèvres
  • Porte de Bagnolet
  • Porte de Champerret
  • Porte d'Ivry

radar et les bouchons sur le periferique

Le nombre d'infractions en forte baisse

L'installation des premiers radars remonte à 2004... Une éternité, cela fait maintenant plus de 17 ans que les radars automatiques font partie du paysage. A l'époque, c'était révolutionnaire, une sorte de minitel de la route. Oui je fais appel à des termes que les jeunes ne peuvent pas comprendre... Quelques statistiques anciennes mais intéressantes des radars du périphérique parisien: suite à l'installation en 2004 des 4 premiers radars, 162 000 infractions ont été relevées. Dès 2005, 4 nouveaux radars étaient en place, et les 8 radars ont alors générés 186 000 infractions en 2005, 324 000 en 2006 (année où tous les radars étaient en fonctionnement), 334 000 en 2007 (le pic), puis 217 000 en 2008 et 110 000 en 2009. Déjà, on pouvait constater que les conducteurs, en voiture ou moto/scooter, commençaient à connaître l'emplacement des radars, mais aussi de manière générale à rouler moins vite sur le périphérique..

Donc on peut constater que de manière générale l'objectif de réduire la vitesse sur le périphérique a été atteint, puisque le nombre d'infractions a dramatiquement chuté. Et depuis, cela a continué. Aujourd'hui en 2021, la limitation est fixée à 70. Elle était auparavant à 90, et oui, puis à 80, puis finalement à 70.

Y aura t'il de nouveaux radars sur le périph?

Plusieurs possibilités pour justifier d'en installer d'autres:
Augmenter les revenus des radars en en installant plus. Cette hypothèse de pompe à fric semble peu plausible dans le cas du périphérique parisien.
Préparer une future réduction de vitesse à 60 km/h, voire à 50, quand même pas à 30? On sait que ce projet contesté existe, et si cette nouvelle limitation était mise en place, il est fort probable qu'elle ne soit que peu respectée. Mais avec 16 radars sur le périphérique, un tous les 4 kilomètres, la réduction de la vitesse maximale se fera plus facilement.
Contrôler les véhicules. Les nouveaux radars de plus en plus performants permettent/permettront de mieux contrôler les véhicules, en lisant et enregistrant les plaques d'immatriculation, en contrôlant le téléphone au volant, etc. Idéal pour surveiller les véhicules volés, idéal aussi pour suivre les faits et geste de la population.

Ces deux dernières hypothèses semblent tout de même peu probables.

A quoi s'attendre pour les années à venir?

Le plus probable est une modernisation des 16 cabines radar existantes. Aujourd'hui la troisième génération de radar domine sur le périphérique parisien, et leur mise à jour par des cabines plus performantes ne serait pas étonnante.

paris les radars du périf

Mots clés