Un juge considère que les contrôles de vitesse servent à remplir les caisses de l'Etat

C'est insolite. Un juge, rien de moins, a tout simplement décidé de ne pas condamner 42 automobilistes, pris en excès de vitesse; la raison?

Les radars servent à remplir les coffres de l'Etat, pas à prévenir les accidents

C'est bien ça, le juge n'a pas condamné les 42 automobilistes. La raison? Il a déclaré que les radars ne sont pas là pour remplir le rôle prétendu de prévenir et réduire les accidents sur les routes, mais bien de remplir les coffres de l'Etat.

Un juge... Allemand!

Oui mais, cela se passe en Allemagne. Pas chez nous donc, où un tel positionnement d'un juge ne serait pas sans risque pour sa carrière.
Helmut Knoener, 62 ans, est juge au tribunal de Herford, dans le Nord-Ouest de l'Allemagne. En refusant de condamner les automobilistes en excès de vitesse, il veut lancer un débat et faire évoluer les choses sur les contrôles de vitesse.

Des contrôles de vitesse plus encadrés, plus utiles

Le juge pense que les contrôles de vitesse, sont, à tort, utilisés pour renflouer les caisses d'un Etat en déficit, plutôt que de remplir efficacement leur rôle utile, limiter les dangers sur la route.
Pour revenir à cet objectif, il propose un cadre plus strict et clair, permettant de mieux déterminer où, quand et comment procéder à des contrôles de vitesse. En particulier, l'usage de preuves par photos lui semble peu fiable.

De la suite dans les idées?

Ce qui est sûr, c'est qu'il a réussit à attirer l'attention sur cet élément de notre vie en société. Mais cela suffira-t'il à modifier les choses? Peu probable.
S'il a raison, qui irait tuer la poule aux œufs d'or?
S'il se trompe, pourquoi modifier le système?

Quoi qu'il en soit, les 42 automobilistes en excès de vitesse ne sont pas "sauvés" pour autant : le procureur peut encore faire appel...

Comments

Faire un commentaire

Facultatif. Votre email ne sera pas visible.
Facultatif.