Un radar est préféré à la sécurité. Incroyable.

Le bon fonctionnement d'un radar automatique, délivrant de nombreux PV, a été préféré à la sécurité routière. Et c'est officiel. J'ajouterais, c'est inacceptable.
Il s'agit d'un des radars les plus performants; il est situé à Paris sur le quai de Bercy, un axe de circulation de deux fois trois voies, limité à 50 km/h... On peut s'y attendre, ça flashe souvent, très souvent même, avec pour l'année 2008 un nombre de 157 813 PV délivrés par ce seul radar! Plus de 430 PV par jour!
Ce radar ultra-rentable a été préféré à la sécurité des usagers.

Un radar dont les PV étaient faux

Ce radar très flasheur délivre des PV qui indiquent le lieu de l'infraction en fonction d'un lampadaire situé à proximité, le "lampadaire XII 13568". Mais à la date du 25 janvier 2007, ce lampadaire a été retiré. Pourquoi? Pour des raisons de sécurité. Suite à un accident de la circulation.
Le lampadaire retiré, l'information du lieu de l'infraction indiqué sur le PV était donc erroné. C'est l'avocat auto Caroline Tichit qui a trouvé la faille. De fait, tous les PV délivrés à partir du 25 janvier 2007 par ce radar ne sont pas valides.

Priorité donné au radar sur la sécurité

Face à cette problématique, la solution semble pourtant simple : corriger, sur les nouveaux PV, l'emplacement du radar. Et pourtant, pour faire au plus vite, dès que l'avocat a révélé que les PV étaient nuls, un nouveau lampadaire a été rapidement ré-installé à la position du précédent pour que les quelques 430 PV quotidiens ne soient pas contestables. Alors que le lampadaire avait été retiré pour des raisons de sécurité. Incroyable.

Donc depuis le 29 mars 2010 et la ré-installation du lampadaire dangereux, les PV sont à nouveaux valides.

Bien sûr, il est fort probable que le lampadaire retiré ait été endommagé lors de l'accident de circulation :) Néanmoins, la situation mériterait des explications. Votre avis? N'hésitez pas à publier un commentaire.

Comments

Faire un commentaire

Facultatif. Votre email ne sera pas visible.
Facultatif.