Mise en service du premier radar tronçon

texte alternatif Mots clés :

C'est aujourd'hui samedi 25 août 2012 que le premier radar tronçon a été mis en service. Il est installé près de Besançon dans le Doubs. Son principe est simple : sur une distance de deux kilomètres, le radar mesure la vitesse moyenne des véhicules. Si cette vitesse moyenne est supérieure à la limitation, il y a verbalisation.

radar tronçon

Une longue période de gestation pour les radars tronçons

Alors qu'on en entend parler depuis début 2010, ce n'est que plus de deux et demi plus tard que le premier radar tronçon est mis en service. Certainement de nombreuses difficultés techniques ont été résolues dans ce laps de temps.
En ce qui concerne le radar mis en service dans le Doubs, il a été installé le 20 juin 2012, et testé depuis. Les tests ne révélant pas de problèmes, il a donc été mis en service.

Un objectif de sécurité affiché

Bien conscientes du questionnement des automobilistes, et motards, sur les radars "pompes à fric" ou "objectif sécurité", les autorités ont visiblement décidé de bien insister sur l'aspect "sécurité" de ces nouveaux radars, notamment en choisissant des lieux d'installation moins ambigus que pour certains radars fixes.
Le rythme des installations, une vingtaine de nouveaux radars d'ici la fin de l'année 2012, montre également cette volonté de bien choisir les emplacements. L'avenir nous dira comment évoluera la tendance.

Radar tronçon sur la voie des Mercureaux

Le premier radar tronçon est donc installé sur la voie des Mercureaux près de Besançon. C'est une portion de route limitée à 70 km/h qui présente "un tunnel et un fort dénivelé, dans une région où il y a souvent du verglas", selon le secrétaire général de la préfecture du Doubs, Pierre Clavreuil. Les statistiques d'accident sur cette route n'ont cependant pas été divulgués.
Lors de la période de tests, ce radar a "flashé" environ 40 véhicules par jour, avec une circulation d'environ 14 000 véhicules par jour. Il sera donc rentable. On est rassurés.

Le système de radar tronçon est annoncé par deux radars pédagogiques annonçant l'arrivée dans une zone dangereuse. Le fonctionnement est simple : le radar prend un top au passage d'un véhicule au début de la zone contrôlée, et un top à la sortie. Il calcule ensuite la vitesse moyenne. Si celle-ci est supérieure à la vitesse autorisée, les informations du véhicules (immatriculation et images vidéos) sont transmises à Rennes pour l'émission d'une contravention. il n'y a donc pas de "flash", tous les véhicules sont mesurés et contrôlés. Plus d'informations sur le fonctionnement des radars tronçons sont disponibles dans cet article.

Les radars tronçons sont bien partis pour entrer dans le paysage français.

Comments

Faire un commentaire

Facultatif. Votre email ne sera pas visible.
Facultatif.