Remplir les caisses de l'Etat, mode d'emploi

Effacer les dettes de la France? La police y apporte sa contribution. Quoi de mieux qu'une bonne et juteuse opération contrôle de vitesse sur un axe très roulant et localement limité à 90 km/h? En quatre heures, mille excès de vitesse ont été relevés.

La police efface les dettes de la France

La police efface les dettes de la France

L'A1 en Seine-Saint-Denis. C'est une autoroute à fort trafic, elle possède deux fois trois ou deux fois quatre voies. Aux heures de pointes, le trafic est dense, les vitesses réduites. Localement, une vitesse maxi autorisée à 90 km/h est tout à fait pertinente lorsque l'autoroute est chargée. Quand le trafic est un peu moins dense, le 90 km/h est peu respecté.

C'est sans doute ce qui a incité la police à y effectuer une opération contrôle de vitesse, aux heures où "ça roule bien".

En quatre heures, ce n'est pas moins de 1000 usagers qui se sont fait prendre au juteux contrôle. Signe que l'autoroute était particulièrement fluide, l'excès le plus important est celui d'un automobiliste roulant à 158 km/h. La moyenne des excès étant de l'ordre de 120 km/h.

Un bon pactole, une opération sécurité routière à faible impact

Un bon pactole, ça c'est sûr. En estimant une contravention moyenne de 90€, cela fait 90 000€ de revenus pour l'Etat. Plus de 22 000€ de l'heure!
L'impact sur la sécurité routière est moins certain. Pas de pédagogie. Le contrevenant recevra dans quelques jours une contravention, avec perte de points. Il ne se sera rendu compte de rien. Un sentiment de s'être fait avoir. Répression, et très faible impact sur la sécurité routière; tout cela est bien regrettable.

Comments

SI ON COUPER LES COUILLES DE TOUS LES HOMMES POLITIQUE PIQUES LE MOINDRE EURO D UNE FACON OU D UNE AUTRE

Faire un commentaire

Facultatif. Votre email ne sera pas visible.
Facultatif.