Prime au PV à Paris?

C'est une possible augmentation du nombre de PV distribués à Paris qui est en train de se jouer. En effet la municipalité de Paris a voté mardi 14 décembre 2010 la mise en place d'une prime au mérite pour les agents de surveillance, c'est à dire les pervenches.

Course au PV, fin de la tolérance?

La prime au mérite ne sera pas officiellement liée au nombre de PV distribués par les pervenches. Mais la municipalité n'a pas précisé sur quels critères elle serait distribué. Dès lors, il est fort probable que la performance des pervenches soit au moins en partie mesurée au nombre de PV distribués.

Le risque est de voir augmenter les cas litigieux. Une voiture stationnée dont le pare-choc dépasse de l'emplacement prévu. Une voiture dont le ticket de stationnement est dépassé de quelques minutes. Des cas qui jusqu'à présent entraînaient peu de PV et permettait de maintenir un sentiment de compréhension, de tolérance. Si dorénavant certains agents, dans le but d'obtenir une prime, recherchent tous les moyens pour dresser des PV, c'est ce sentiment de tolérance et de travail bien fait qui risque de disparaitre.

Prime au PV?

Cette prime sera constituée d'une partie fixe comprise entre 60 et 80 euros et d'une partie variable, entre 200 et 300 euros, par an. Elle s'ajoutera au salaire des agents.

Les amendes de stationnement, une manne financière

Avec environ 5 millions de PV de stationnement distribués chaque année à Paris, on estime les revenus reçus par la municipalité à plus de 60 millions d'euros par an.

Comments

Faire un commentaire

Facultatif. Votre email ne sera pas visible.
Facultatif.