L'action NIKOLA plonge en bourse alors que le pickup Badger est annulé

texte alternatif Mots clés :

Pour Nikola, les choses vont décidément de mal en pis!

Nikola valeur bourse

Ce lundi 30 novembre 2020, le matin à la bourse de New York, l'action Nikola a dévissé de plus de 26%. L'entreprise General Motors (ci après GM) venait d'annoncer ne pas signer l'accord qui devait être conclut entre les deux entreprises. Cet accord devait soit être signe au 1er décembre, soit être annulé.

Un accord gagnant gagnant qui ne se fera pas

Cet accord était visiblement très positif pour GM. En effet, le constructeur américain devait utiliser ses usines, sa technologie de pile a combustible pour hydrogène, et son réseau, pour construire et commercialiser le pick-up Badger, sous la marque Nikola.
Que devait fournir Nikola? Le nom de l'entreprise, le nom du pick-up, et des centaines de millions de dollars sous forme d'actions.

Pourquoi un tel deal s'il était tellement en faveur de GM? Et bien Nikola n'avait pas d'autre solution pour construire son premier véhicule, n’ayant ni usine, ni savoir faire dans ce domaine, ni de technologie au point dans l’hydrogène. Un comble puisque Nikola n'a cesse de vanter ses prouesses technologiques pour le développement de l’hydrogène.

On mesure mieux là la valeur du succès de Tesla, qui partant de rien également, a su construire usines, savoir faire et une lignée de modèles technologiquement à la pointe.

Ce qu'avait Nikola, c’était beaucoup d'argent car beaucoup d'investisseurs voyaient là un futur Tesla (dont les performances en bourse ces derniers 12 mois ont été phénoménales).

Des annonces ne reflétant pas la réalité

Oui mais. Le camion à hydrogène de Nikola, le Nikola One, dont le pdg du groupe vantait le degré d'avancement, est apparu il y a quelques mois dans une vidéo promotionnelle pour montrer qu'il était sur le point d’être commercialisé et ainsi attirer plus d'investisseurs. Dans cette vidéo on voyait le camion avançant seul sur une route de l'ouest américain. Las! C’était un subterfuge, le camion n'avait ni moteur, ni pile a combustible, ni hydrogène, ni logiciel fonctionnant. Tout n’était que du vent, de la fumée, une illusion. Le camion avait en fait était tracté en haut d'une pente dont le paysage au loin donnait l'illusion d'un faux plat. Alors que le camion semblait avancer sous sa propre propulsion, il descendait en fait la pente sous l'effet de la gravité... Lorsque la supercherie a été annoncée, le mythe Nikola s'est effondré. Le patron viré. Et le non de la marque, et la valorisation boursière, malmenées.

Cette dévalorisation de l'entreprise, autant au niveau de son image de marque que de sa capacité à lever des capitaux, explique probablement le choix de GM de ne pas signer ce contrat de coopération.

Le pick-up Badger ne sera donc pas construit.