Amnistie présidentielle

amnestie presidentielle Selon les statistiques établies par le Ministère de l'Intérieur, on compte environ une infraction au code de la route pour trois habitants. Relevées par les services de police et de gendarmerie, les infractions sont essentiellement des contraventions au stationnement, et, dans une faible proportion (moins de 2%), des délits. Près de la moitié de ces délits concerne l’alcoolémie au volant.

Position des candidats sur l'amnistie présidentielle

Les candidats à l'election présidentielle de 2007 se prononcent en général contre une quelquonque loi d'amnistie.

Selon Nicolas Sarkosy,"Ce pouvoir présidentiel, qui interfère avec celui des magistrats, relève d'une époque révolue et doit être aboli».

François Bayrou partage le même avis en estimant que l’amnistie est une mesure «incivique». Il affirme toutefois vouloir une loi qui permettrait de récupérer les points perdus.

Quant à Ségolène Royal, la candidate du Parti Socialiste, elle a répondu que «sa réflexion se poursuivait» sur le sujet.

A l'extrême gauche, Olivier Besancenot de la LCR et la candidate du PC à la présidentielle, Marie-Georges Buffet, sont pour l’amnistie des PV de stationnement.

L'espoir subsiste donc pour ceux qui ont de petite contraventions à payer...


Et pour info, on parle bien d'amnistie présidentielle et non d'amnestie présidentielle...



Répression, le gouvernement cherche à calmer la grogne.

Mots clés