Permis de conduire : Sarkozy explicite sa position

Nicolas Sarkozy a éclairci sa position sur l'assouplissement du permis à points : au cours d'un déplacement dans l'Yonne le 30 septembre, il a démenti son parti, en explicitant qu'il était contre tout assouplissement.

La position de Nicolas Sarkozy sur l'assouplissement

"Au moment où on parle beaucoup de l'aménagement du permis à points, que les choses soient claires. J'ai été élu sur la promesse de faire reculer le nombre de victimes de la route et de sanctionner durement les assassins de la route. Je n'accepterai jamais un message laxiste". Nicolas Sarkozy.

Le secrétaire d'Etat aux Transports Dominique Bussereau s'est lui aussi opposé à un assouplissement, ainsi que la Ligue contre la violence routière.

En opposition avec les mesures voulues par l'Assemblée

Les députés dans leur ensemble se montrent bien plus favorables à un assouplissement; tel Claude Bodin qui déclare : "les gens ont le sentiment d'une chasse aux automobilistes, voire d'un racket généralisé".

Deux mesures auxquelles s'oppose Mr Sarkozy :

  • La possibilité de récupérer l'intégralité des 12 points du permis de conduire dans un délai de deux ans (au lieu d'un an voté au Sénat et de trois ans dans la législation actuelle) à condition qu'aucune infraction n'ait été commise pendant cette période.
  • La possibilité de réaliser un stage de récupération de points (quatre points maximum par stage) par an contre un tous les deux ans actuellement.

Seul point d'accord : la restitution d'un point par an. Le délai de six mois voulu par les sénateurs et députés UMP n'est pas soutenu par l'Elysée. Par contre la restitution d'un point par an ne se limitera plus seulement aux infractions entraînant le retrait d'un seul point mais concernera également les autres infractions (perte de deux points, trois points...).

Comments

Faire un commentaire

Facultatif. Votre email ne sera pas visible.
Facultatif.