Permis de conduire : Sarkozy veut plus d'assouplissement

Un assouplissement pour la récupération de points au permis de conduire vient à peine d'être décidé, que déjà dans le débat qui s'ensuit (à noter, un long débat a précédé cette décision) Nicolas Sarkozy propose de réfléchir à d'autres mesures d'assouplissement. Pourtant, c'est lui qui est à l'origine du renforcement de la répression.

Pour quelle raison assouplir le permis?

D'aucuns y voient des manœuvres politiques, 2012 approchant, et la côte de popularité du président étant faible. Mais ce n'est sans doute pas la seule explication; la grogne des usagers de la route, l'explosion du trafic de points, et du nombre de personnes conduisant sans permis, entre autres, ont sans doute pesé dans la décision. Trop de répression est en effet néfaste, ce qui pourrait expliquer en partie le revirement vers un peu plus de clémence.

Aujourd'hui, à droite comme à gauche, nombre de députés réclament en effet des mesures franches d'assouplissement.

Quelques citations...

  • «Le président a don­né son feu vert pour que notre groupe explore les possibilités d'un assouplissement du système» - Un député
  • «Lâcher un peu de lest ne compromettra aucunement la politique du gouvernement. Ce serait faire preuve de simple bon sens» - Alain Gest, député UMP de la Somme
  • «Aujourd'hui, des automobilistes scandalisés me renvoient par courrier leurs cartes de l'UMP!» - Alain Gest, député UMP de la Somme
  • «Accorder un peu de souplesse encouragera les comportements vertueux et fera cesser le trafic de points mais aussi la con­duite sans permis» - Xavier Bertrand, député de l'Aisne, secrétaire de l'UMP
  • «Pour les très grands excès de vitesse notamment, on peut décider de n'accorder aucune indulgence.» - Xavier Bertrand

Quel impact sur la sécurité routière?

Le piège serait bien sûr de trop assouplir les règles et de voir remonter les mauvais chiffres de la sécurité routière, qui par ailleurs s'oppose à tout projet d'assouplissement.
Néanmoins, un assouplissement raisonnable, ne fera sans doute pas de mal aux chiffres de la sécurité routière, et devrait permettre à tous de se satisfaire d'une situation plus juste, raisonnable, sensée.

Comments

Faire un commentaire

Facultatif. Votre email ne sera pas visible.
Facultatif.